Rêves de Plume

02 août 2017

Marathon manga de l'été #4

AFire

Fire Force Tome 1 de Atsushi Okubo  de Kana

Le nouveau manga des createurs de Soul Eater. 

Shinra va intégrer la Fire Force : une brigade de pompier un peu spéciale qui combat " les torches humaines" , des humains qui sont victime de combustion spontanée. Ce phénomène se produit depuis quelques années sans que l'on sache. exactement pourquoi. derrière son envie de devenir un héros se cache une blessure profonde de son enfance : sa mère et son petit frère ont péri dans un incendie dont on l'accuse d'avoir été la cause, alors que lui est convaincu qu'une tierce personne était avec eux dans la maison ce jour-là. Il s'en veut terriblement de ne pas avoir pu sauver sa mère et sa soeur. Toute son enfance, il devra subir le regard de dégoût que les gens posent sur lui, à cause de ses pouvoirs de troisième génération et de son supposé matricide.

Bon, son penchant héroïque ne l'empêche pas d'avoir un caractère de cochon, ni la bave aux lèvres dès qu'ils voient une paires de fesses ou de seins ! Dans ce premier opus, Shinra va découvrir sa brigade, retrouver sa némésis et va affronter ces démons. Voilà un tome d'ouverture sympathique : le thème est sympathique, c'est pas le manga du siècle mais ça se lit bien et ça plaira aux ados. On verra si la suite tient les promesses de la fin du premier tome.

Posté par revesdeplume à 14:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 août 2017

Marathon manga de l'été #3

Agembu

La légende de Gembu de Yu Waatase T1 et T2

Une jeune japonaise des années 20 qui se retrouve happée dans un livre mystique et plongée en pleine guerre des clans. Devenue prêtresse de Gembu, elle va devoir réunir contre leur gré des hommes et des femmes : les étoiles de Gembu, pour pouvoir invoquer un dieu et sauver le pays de la destruction.
Mon petit plaisir de lecture du moment. Je ne connaissais pas du tout l'oeuvre de Watase et je suis tombée tout à fait par hasard sur cette saga. J'ai tout de suite accroché avec le personnage de Takiko, qui est une héroïne avec un bon petit caractère. Elle est dévastée par la mort de sa mère, mais c'est sa colère contre son père qui l'emporte. ce père absent depuis plus d'un an, qui vit replié sur lui même et " ses livres", occultant complètement les deux femmes de la famille. Autre relation père-fils compliqué : celle du prince Rumido, à qui ont a prédit à la naissance qu'il serait la cause de la mort de son père et qui depuis, vit caché et subit les attaques des assassins de son père. les autres personnages sont tous aussi torturé et attachants, mais ceux deux là restent mes chouchous ! Mon coté midinette a envie d'en savoir plus sur le couple Takiko/Rumido qu'on sent naître au fil des pages....

Et le deuxième tome ?

Le même plaisir de lecture que le premier tome. La quête des étoiles continue pour Takiko qui a décidé d'embrasser pleinement son destin. Mais elle comprend que ce choix la met en danger et que les étoiles ne sont pas vraiment appréciées par les communs des mortels, qui voient en elles des oiseaux de mauvaise augure.
Rejetant la prophétie, Rumido a choisi l'autre camp et fait partie des assassin lancée aux trousses des étoiles. Un cas de conscience pour lui : sauver les autres ou vivre égoïstement, en ne pensant qu'à sa mission : éliminer son père ?

Posté par revesdeplume à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Lecture d'été !

La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan Pocket

Voilà plusieurs fois que cette jolie couverture me fait de l'oeil. Je résiste en me disant que ce ne sera qu'une comédie romantique cousue de fil blanc de plus. Le pitch ? Une jeune femme fraîchement quittée, décide de refaire sa vie dans un coin paumé de l'Angleterre après que son entreprise ait fait faillite. Elle y fait des rencontres insolites, pas toujours bienveillantes, qui l'amèneront à complètement changer de vie, rebondir et vivre de sa passion : la boulange ! Le tout mâtiné de romance dans la lande battue par les vents. Tous les ingrédients du roman de plage quoi !
Et justement, à la veille du grand départ en vacances ... hop .... je sors de chez le libraire avec ce livre sous le bras, coincée entre deux pavés, comme une petite douceur dont on aurait honte. Bien qu'en vacances, c'est bien connu, c'est un peu du grand n'importe quoi donc on a le droit de lire des romances sucrée non ? Et pour le coup, j'ai passé un très bon moment de lecture au milieu des Cornouailles et des embruns. Et, ô surprise, c'était plutôt bien écrit. Bon, c'était bien évidemment cousu de fil blanc, on sait ce qu'il va arriver à cette brave Polly à peine a-t-elle mis le pied dans son bled paumé, on pleure juste ce qu'il faut, on a des amours juste un petit peu contrariés, mais c'est comme une petite viennoiserie : avalée avec plaisir, vite et en se léchant les doigts, avant de passer à autre chose avec juste ce qu'il faut de mauvaise conscience pour avoir céder à ses envies de midinette !
Le petit plus, les recettes qui m'ont donner envie de faire du pain, à peine mes bagages posés !

boulangerie

Posté par revesdeplume à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2017

phobos3Phobos T3   Il est trop tard pour renoncer  Victor Dixen

Attention Spoiler !

Dernier tome de la trilogie que j'ai lu avec hâte car mon engouement pour cette saga n'avait été que renforcé par la lecture du second tome. Hélas, le soufflé est un peu retombé et j'ai calé au milieu du livre avant de rependre ma lecture un mois plus tard, mais en diagonale. Un peu trop de longueur et une intrigue, en dépit des révélations du début, qui reste un peu plan plan.
Quoi de neuf donc dans le combat pionniers VS Serena ? La reine des abeilles mène toujours la danse et elle voit son ambition récompenser car elle monte sur la plus haute marche du pouvoir pendant que les pionniers continuent leur petites vies sur Mars, endormis par les paroles mielleuses de McBee. Seule Léonore garde en tête que cette femme est le mal incarné, mais elle fait figure d'hystérique aux yeux des autres. Une deuxième saison est en préparation, et de nouveaux pionniers s'apprêtent à venir à New Eden, en dépit du rapport Noé. Mais une découverte d'Andrew va permettre à notre héroïne de garder espoir de revenir sur Terre un jour, mais à quel prix ?
Moi qui aimait beaucoup le personnage de Marcus, j'ai été un peu déçue de le voir finir de cette façon et quasiment zappé de la totalité de l'intrigue du livre, il y a des "trous" dans le passé des candidats masculins, ce qui est assez frustrant, encore plus quand on réalise que ce n'est que pour alimenter le tome "Phobos origines". de ce fait certaines situations semblent artificielles ( le départ de kenji, le couple tao/Liz, l'histoire de Mozart et Harmony ) ., le rapport Noé qu'on nous a brandi sous le nez pendant deux tomes faits un peu pshiiiit et j'aurais aimé que le personnage d'Orion mène un double jeu pour piéger la venimeuse Séréna. Si Léonore obtient enfin ce qu'elle veut c'est au prix de beaucoup de sacrifices car au final, il ne lui reste plus rien.

Posté par revesdeplume à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2017

Bachelorette de l'espace

Phobos T1 et T2   Victor Dixen  Rageot 

phobos1CVT_Phobos-tome-1--Les-ephemeres_9597

6 garçons et 6 filles embarquent à bord d'une navette spatiale pour coloniser Mars.

Jusque là rien de bien original, sauf que l'auteuer, produit de son époque a eu l'idée géniale d'en faire une émission de téléréalité, pilotée par une psychologue au dent longue qui agit pour le compte d'une gros consortium.

La NASA ayant été revendu au plus offrant, ce groupe est bien décidé à faire le plus d'argent possible avec ce concept: show 24/24 relayé dans le monde entier, casting de rêve venant des 4 coins du monde et un principe pour entretenir le suspens et fidéliser les spectateurs : les filles et les garçons qui doivent se marier à l'issu du voyage, ne se connaissent pas et vont devoir se découvrir, puis faire leur choix à l'issu d'un nombre limités de speeddatings durant le voyage.

Aucun retour en arrière possible, ce qui au départ ne devrait pas perturbé les candidats qui ont tous une bonne raison de partir. Mais Léonore, la française est pris de doute le jour du décollage, doute qui ne feront que se renforcer lorsqu'un homme tente de l'empêcher de monter dans la fusée. Et si la production leur cacher des choses ?

J'ai été toute suite happée par ce premier tome. L'originalité de l'intrigue, la construction scénaristique fait que l'on s'attache très vite au personnage. Les chapitres sont courts et rythmés, et c'est plutôt bien écrit, même si comme souvent en LDJ, le style est simple et facile. Les manœuvres de Séréna et son manque de scrupules font d'elle une vraie méchante et l'on tremble pour les pionniers. le rebondissement final, ne donne qu'une envie : ouvrir le second tome. Donc assurez-vous de l'avoir sous la main si vous commencez la saga.

phobosEX

Couverture allemande. Personnellemt je prèfère les française qui sont vraiment très réussies.

Alors qu'ai-je pensé du second ?

On est souvent déçu par les seconds tomes des trilogies, surtout quand le premier vous a tenu en haleine. J'avais de ce fait un peu d'appréhension à lire la suite . L'auteur nous avait fait un superbe cliffhanger pour finir le tome 1 et franchement j'étais curieuse de voir comment l'intrigue allait évoluer. Et bien je n'est pas était déçue. De nouveaux rebondissements et péripéties attendent le lecteur maintenant l'équipage est une sur Mars, Séréna est toujours aussi machiavélique et les martiens ne doivent pas relâcher leur vigilance. Bref, une fois ce tome terminé ... nouveau coup de théâtre et on a envie de lire immédiatement le troisième ! Une série addictive donc ...

essai couverture2

Un des choix possibles de la couverture du tome 2. Au final, Marcus disparait de la couverture ( un présage?) et le code couleur rouge a été gardé.

Posté par revesdeplume à 13:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 juillet 2017

Marathon manga de l'été #2

belleLa belle et la bête : la Bête  chez Nobi-Nobi

L'histoire de la belle et la bête vu du point de vue de la Bête. Il existe son pendant : la version de la Belle bien sûr.

Belle déception que cette lecture. L'éditeur nous avait habitué à mieux. Le point de vue de la bête n'apporte pas grand chose à l'histoire. Des ellipses rendent l'histoire plus proche de la succession d'épisodes les uns à la suite des autres plutôt qu'un vrai récit construit. Cela ne rend pas facile la compréhension de l'histoire pour un public novice. Et puis.... c'est la sauce Disney, et non le conte d'origine de Madame Le Prince de Beaumont.

Posté par revesdeplume à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Marathon manga de l'été #1

Reine d'Egypte T1 et T2   Ki-OON

Une idée originale que de placer une intrigue de manga dans l'univers de l'Egypte ancienne. L'héroïne est la future reine Cheptsout qui se révolte que sa condition de femme ne puisse faire d'elle un personnage important de la vie politique égyptienne. Mariée a son demi-frère Thésis ( un crétin arrogant), elle n'a de nom que de reine car son rôle se limite à de la figuration et à porter l'enfant royal. Mais la jeune femme veut plus, elle veut être la digne héritière de son père malgré sa condition de femme. Une belle héroïne féminine, combative et courageuse qui saura sans nul doute arriver à ses fins dans les tomes suivants. les dessins sont très beaux, et mêmes si le pharaon égyptien sous les traits mangas m'a un peu déroutée au départ, je me suis laissée complétement emporter par cette fresque historique, plutôt bien documentée.

Dans le second tome, un personnage important fait son entrée, un beau scribe qui va être le ticket d'entrée de la demoiselle vers une certaine  forme de reconnaissance.

Toutesfois, en dépit de la qualité de ce manga je ne le mettra pas dans mon fond au collège car le pharaon, particulièrement libidineux rend visite assez souvetn à son harem, ce qui offre des scènes un peu trop explicite de luxure à mon goût.

reine d'egypte

Posté par revesdeplume à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2017

Abeaulieu

Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu

Un jour, j'ai attendu un coup de téléphone. de ceux qui change une vie. On allait me dire si l'homme que j'aimais le plus au monde était vivant ou s'il était mort. Comme notre héros, je savais que le reste des jours que je vivrais sans lui ne serait qu'une longueur errance sans but dans un océan de douleur. Que partout le chercherait. Comme lui, j'étais prête à tirer ma révérence. J'étais loin, j'étais seule, j'étais impuissante comme le sont toujours les accompagnants, le coeur usé par la maladie que je ne pouvais combattre. Heureusement pour moi, pour nous, ce jour-là, la voix au bout du téléphone m'a dit de la façon la moins aimable qui soit " il est en salle de réveil, faudra rappeler plus tard". Et ce fut le plus beau jour de ma vie.


Mais si cela n'avait pas été le cas, aurais-je laisser entrer dans ma vie une vieille excentrique en robe de soirée dans un taxi enfumé ?

Sûrement. Car je n'aime rien moins que les vieilles excentriques en littérature. Malgré moi j'aurais sûrement accepter de différer mon RDV avec la faucheuse d'une semaine pour la suivre dans les plus folles de ses pérégrinations. Cette folle-là, ne s'appelle pas Priscilla mais Sarah. Pas de désert ni de caravane, mais un taxi et des flocons de neige. On sait que la fin sera heureuse dès qu'on commence le récit, on sait que c'est un feel-good book plein de bons sentiments, on devine qu'il y aura bien un enterrement mais on marche. Car cette vieille dame est magnifique, et qu'on la suivrait au bout du monde, qu'on renoncerait pour elle à nos plans les plus funestes, rien que pour qu'un jour, une fois devenue vieille dame à la longue chevelure, nous aussi on conduise un taxi avec autant de classe et de loufoquerie.

Posté par revesdeplume à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2017

APepper Pepper and carrot : la potion d'envol

Séduite par le dessin, j'ai mis cette BD sous mon bras lors de ma dernière sortie " librairie". Aussi achetée, aussi lue. Pepper et son matou roux m'ont fait sourire avec leurs ( més)aventures. Sourire mais pas plus. Pas de coup de coeur pour moi. Je ne connaissais pas la websérie dont est tirée cette BD, mais on sent dans la narration que cela a été fait au coup par coup, planche par planche. La BD est très jolie, les dessins sont doux et attendrissants mais l'ensemble manque de cohérence. Je pensais avoir à faire à une histoire complète et non des petits épisodes donc j'ai été un peu frustrée.

Posté par revesdeplume à 14:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2017

AmagiciansLes magiciens  T1 de Lev Grossman L'atalante

J'ai découvert la saga et l'auteur par le biais de la série " The magicians" ( diffusée sur SyFy). J'avais vraiment bien aimé l'idée de cette école de sorcier plus sombre et plus adulte que Harry Potter. Sexe, drogue et sort en folie ! Très divertissant ! Et puis la petite obsession "so Narnia" de Quentin pour Fillory était une jolie passerelle entre les deux best seller anglais.

De ce fait, j'ai couru me procurer les livres, car c'est bien connu, les adaptations télévisuelle ne sont que le pâle reflet du livre original ! Et là .... quelle déception ! Pour la première fois de ma vie, je dois dire que le show Tv est largement meilleur : plus de rythme, plus de personnages intéressant, plus de sens dans le récit... bref les scénaristes américains ont réussi là où l'auteur a échoué. Pourtant toute acquise à la cause étant une grande lectrice de SF et de fantasy, je n'ai pas réussi à dépasser la moitié du roman. Le style est mou ( problème de traduction ?), les événements semblent complétement déconnectés les uns des autres comme une suite d'épisodes sans queue ni tête ( l'apparition du Fauve, le tournoi en équipe de magie, le départ vers le pôle, la crise de Julia...). Au tiers du roman, les héros sont en 5ème année sans qu'on en sache plus sur eux, les cours, l'école. Il y a de terribles ellipses et aucune tension dramatique. On ne s'attache pas aux personnages et les intrigues de Fillory sont presque mieux ficelées que celle concernant Quentin, Alice et sa clique. Franchement vu le pavé, je me dis que je vais les planter là... au milieu de l'arctique et aller voir la saison 2 de la série.

ABmagiciens

Posté par revesdeplume à 14:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]