Rêves de Plume

09 août 2016

              Des fois le désoeuvrement est une bonne chose. On pousse la porte d'une médiathhèque, à la recherche d'un refuge, intimement convaincue que ce sanctuaire des livres vous apportera quelques heures de bonheur quoiqu'il arrive.Surtout quand elle offre une vue comme ça ....

cathédrale ReimsvuBMfauteuil

    Pousser la porte d'une médiathèque qui n'est pas la votre a quelque chose d'intimidant, même pour un bibliophile. On cherche, on tâtonne, surtout quand c'est une médiathèque nouvelle génération, gigantesque, avec des espaces dédiés, de la musique en fond sonore, une vue a coupé le souffle, des gens qui joue aux dames, au babyfoot...

    Mes pas m'ont guidé vers l'espace jeunesse ado. Quand on est perdu on va forcément vers ce qui nous est familier.  Et quel plaisir de voir en ce samedi tous ces enfants assis sur de confortables fauteuils plongés dans la lecture, à peine génés par cette mère qui prononce cette phrase incongrue " Anna, arrête, ne prends pas trop de livre, tu en as huit" à une fillette qui ramène des gros romans avec des yeux gourmands. Comment peut-on interdire de prendre plus de livres ? Comment peut-on avoir trop de livres ? 

Après avoir flânée dans les rayonnages pour voir le fonds ( whouah whoauh !!!!!),  je suis allée vers les bac à BD car je n'avais pas beaucoup de temps devant moi. Et là j'ai découvert une bien belle série BD :

Bouche d'ombre T1 et T2 Lucie 1900 / Lou 1985  de Maud Megon et Carole Martinez

13446083_10209887824375956_1477214562_o

Scénario original, inclassable, déroutant... On retrouve l'univers empreint d'ésotérisme de C. Martinez ( Du domaine des murmures - Le coeur cousu) et de ce voile noir qui plane sur les femmes.

  L'héroine est une jeune femme qui voit des fantômes. Une malédiction de famille, qui n'apportera que des malheurs aux femmes qui en seront frappées. A la suite d'une soirée potache chez des amis où ils s'amusent à faire tourner des tables, Lou déchire le voile et prend la pleine mesure des secrets de sa famille. Elle est hantée par ses vies précédentes. Comment faire pour que le destin ne se répète pas ?

Je n'en dirais pas plus car ce serait déflorer l'histoire. Cette BD m'a bouleversée. J'ai aimé le trait de l'illustratrice qui retranscrit bien les ambiance années 80 comme début de siècle, le destin tragique des héroïnes, les personnages secondaires pas si secondaires, le lien entre le passé et le présent. Et le final... a eu raison de mon petit coeur. A quand un tome 3 ?

Tout sonne juste et pourtant tout est si irrél. Une belle découverte !

 

Posté par revesdeplume à 10:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 août 2016

Le manga du mois !

Ugly princess T1 de Natsumi Aida  AKATA

ugly-princess-1

   Mito Meguro est en dernière année de collège. Et ce n'est pas l'héroïne de manga habituel. Pas de longues jambes sur mini-jupes, ni de taille de guêpe, ni de longs cheveux blonds. Ce physique peu flatteur, lui vaut d'être la risée de sa classe. Elle préfère vivre sa vie sentimentale à travers un jeu vidéo de drague, surtout depuis l'école primaire où elle a déclaré sa flamme à un garçon qui depuis saisit chaque opportunité de se moquer d'elle. C'est d'ailleurs lors d'une de ces humiliations quotidiennes que Kunimatsu prend sa défense. Dès lors, elle se met à espérer que ce beau garçon pourrait passer outre son physique peu avantageux.

    J'avais fondé beaucoup d'espoir sur "Telle que tu es", une série qui montre une love story entre un BG et une petite ronde sympatique. Au final, j'avais été déçue, dans la mesure où le BG est juste un fétichiste des grosses. Là, il y a de l'humour ( C'est l'auteur de Switch Girl aux commandes) et un vrai  les personnages sont attachants. Bref, j'ai beaucoup aimé !

 

 

Posté par revesdeplume à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2016

Bookstuff #13

bookstuff1

Posté par revesdeplume à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2016

Gaston, y a ton smartFon qui son

Préselection GDC #12

Totem de Thomas Villate Fleurus

Lire sur la kindle c'est parfois découvrir des livres vraiment pas cher. Ce roman en version papier est à 13 euros... en version numérique 1,99 euros ! Franchement ça ne vaut pas la peine de s'en passer !

De quoi ça parle ?

Mon avis : Un smartphone intelligent capable de lire dans vos pensées et de communiquer ! Une entreprise qui rêve d'en faire une arme militaire.... Voilà un sujet qui m'a donné envie car je pensais que ce roman pourrait être une candidat idéal pour le prix GDC, le smartphone étant l'outil indispensable de tous les ados. Mais ce livre est  le premier tome d'une trilogie et le premier tome ne permet pas d'avoir un débat digne de ce nom. Donc un thriller pour ado sympathique, au suspens pas vraiment haletant. On verra comment tourne l'histoire dans le tome 2.

Posté par revesdeplume à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juillet 2016

book stuff #14

book stuff

Posté par revesdeplume à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 juillet 2016

Clitoris beauté institut

 

les-hommes-meurent-les-femmes-vieillissent_isabelle-desesquelles_belfond

Les hommes meurent, les femmes vieillissent   d'Isabelle Desesquelle  Edition Belfond

Résumé Éditeur : Elles sont dix. Mères, soeurs, cousines, petites et arrière-petites-filles, elles vont chercher un oubli à L'Éden, l'institut de beauté d'Alice. Certaines sont au bout de leur existence, d'autres au début.
Tour à tour, elles dévoilent leurs secrets, leur fragilité aussi. Sans rien dissimuler, elles disent la jouissance et la défaite, l'allégresse à aimer et les renoncements. Les rides et les bonheurs.

De quoi ça parle vraiment ? Roman choral qui donne la parole à dix femmes passées ou en devenir. Leur point commun : un institut de beauté et l'esthéticienne qui plus qu'une professionnelle de la beauté est aussi une confidente. Elle sait tout de ces femmes et de cette ombre qui les lie : Eve, celle qui a 15 ans, a choisi de se donner la mort après avoir perdu l'amour de sa vie, laissant derrière elle son fils de 11 ans.

   J'ai été déçue par ce roman. Un faux suspens, des confidences qui ne m'ont pas intéressée, du clitoris dans toutes les bouches si j'ose dire. Ces femmes, je les ai toutes trouvées laides et pitoyables. Personne n'a trouvé grâce à mes yeux. A part la vieille Jeanne qui tire son épingle du jeu. Car ce roman au lieu d'être une ode aux femmes nous dit juste qu'elles ne peuvent être que frigide ou putain, maman ou épouse, objet sexuel ou dégoutée de leur corps. Si tu choisis un camp, tu fais mal forcément une autre facette de la vie de femme.

 

 

Posté par revesdeplume à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2016

Lecture Kindle !

Préselection GDC #11... Critique en retard !

La belle rouge d'Anne Loyer   Alice Editions

la-belle-rouge

 Roman que j'avais mis dans la présélection pour Gr'Aisne de critique, mais qui n'a pas été sélectionné. Dommage, car je lui trouvais du charme. La rencontre entre une camionneuse cinquantenaire et un jeune fugueur qui taillent la route vers le Sud. Marje, la route, c'est sa vie. Elle ne sent jamais aussi bien que lorsqu'elle fait avaler le bitume à son immense camion, la Belle Rouge. Son bébé, sa plus grande fierté.

Lorsqu'elle découvre un passager clandestin en la personne de Kader, 16 ans, qui s'est sauvé de son centre pour mineurs, sa première réaction et de le foutre dehors. Et puis elle se rappelle que la route, elle l'a prise aussi pour fuir quelque chose il y a des années, alors pourquoi ne pas tendre aussi la main ?

Roman léger, dont le ptich est original. Une tranche de vie des personnages. Ce qui n'a moins convaincue dans cette histoire d'éducatrice qui se lance à sa recherche avec son ex. Je ne suis pas convaincue par ces personnages secondaires

Le blog de l'auteur :http://anne-loyer.blogspot.fr/

Posté par revesdeplume à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le manga du mois

Les lectures du CDI #1     Les devoirs de vacances de la doc !

my-hero-academia-ki-oon-annonce

    Nouvelle série commandée par mes loulous du club Manga. Une agréable petite surprise que ce manga. C'est une novelisation d'un anime qui fait fureur en ce moment.

My héro académia T1 et T2    KiOON

Imaginez un univers dans lequel 80% de la population a des pouvoirs. Un alter qui se déclare vers les 4 ans de l'enfant. Hélas ce n'est pas le cass d'Isuku le jeune héros de cette saga. Pourtant il aspire a être un super héros, comme son idole All MIght. Il travaille d'arrache pied pour iintégrer le lycée Yuei qui prépare les supers héros, en dépit de sa condition de simple humain.

Un vrai coup de coeur. Je suis déjà fan des univers de super héros, mais là j'aime encore plus l'idéologie. Une jeune héros qui gagne ses galon de super héros grâce à son bonté d'âme et son courage. ça peut paraître gnagnan mais je pense que c'est tout de même important de véhiculer ça chez nos jeunes. Et puis les Japonais sont quand même moins lourds dingue que les américains, ici pas de patriotisme, ni de manichéisme comme dans les comics façon MARVEL. A mettre sur toutes les étagères de CDI sans aucun souci.  Mon seul regret : avoir laissé le tome 3 au CDI pour l'été ! :-(

Posté par revesdeplume à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2016

Le non-indispensable du mois !

235320

         Tout pour être  heureux de Xavier de Moulins   Poche

De quoi ça parle ?

    Antoine est un quadra qui a viré sale con. Il n'assume pas le fait d'être père de deux petites filles, ni que sa femme se soit muée en mère. Une mère pas très sexy car elle assume tout à la maison. Alors il claque la porte après 10 ans de mariage pour une jeunette et décide de se refaire une nouvelle jeunesse. Mais... il va apprendre à ses depends qu'être père ce n'est pas une sinécure, que cela implique de l'organisation, des obligations mais aussi son shoot quotidien de bonheur. Que sa femme était plus proche de Wonder Woman que de la desperate housewife. Finalement Alice, elle avait du mérite quand même et qu'un an après leur séparation, il ne peut pas chasser son image de sa tête, qu'elle hante ses rêves et ses fantasmes. Oui, mais quand tu joues au con... souvent tu perds tout. A bon entendeur.

     Un récit parait-il autobiographique. Voilà qui en fait pas monter le bonhomme dans mon estime. Une tranche de vie qui se résume assez rapidement " j'ai été un beau salaud et j'ai tout perdu". 150 pages d'autoflagelation qui coûte certainement moins chères qu'un psy mais qui nous lectrices, nous laisse un peu pantoises. Car être mère, c'est pas sexy, on le sait depuis longemps monsieur le macho égocentrique.

Ce livre a été adapté au cinéma. Est-ce qu'il y avait vraiment matière à faire un scénario ? A la vue de la bande-annonce je pense qu'il y a du y avoir quelques améliorations scénaristiques !

Posté par revesdeplume à 16:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

On en pince pour lui...

Séléction du Prix Gr'aisne de critique  2016-2017

Ma mère, le crabe et moi d'Anne Percin Rouergue DoAdo

   La mère de Tania a un cancer. Le diagnostique est tombé un soir d'automne. Surprise générale pour la mère et l'ado en crise. Si la maladie commence par un coup de massue sur la tête, elle est aussi une occasion pour elles de redéfinir leur vies. Une chance pour Tania de se rappeler que sa mère ce n'est pas qu'un sein en moins, de la chimio qui fait gerber, des injections qui mettent K.O. et qui font dormir dans des fauteuils qui accueillaient autrefois en leurs bras les pauses lecture. Non, sa mère c'est avant tout une bloggeuse mytho qui s'invente une vie et des talents culinaires, qui aime ses " petits vieux" et surtout ses enfants. Une rebelle qui s'ignore et une battante confirmée.

Ce récit est initialement paru dans je Bouquine sous le titre de  Ma mère, son cancer et moi


   Allongé, enrichi, cela donne un 
petit roman frais sur un sujet grave, qui m'a arraché des rires ( la scène de la piscine ! J'ai aussitôt eu envie de la lire à mes cancéreuses courageuses ). Une bonne sensibilisation au sujet. Après, j'ai toujours un peu de mal avec style " djeun's" de A. Percin. ça me donne la migraine toutes ses parenthèses.  

Cette histoire m'a souvent rappelée le blog de , journaliste à Libération,  K, histoires de crabe dont j'avais lu les billets avec émotion, jusqu'a dernier message en 2010 annonçant son décès. Elle avait avec humour fait le récit de ses mésaventures cancérologiques.

Posté par revesdeplume à 16:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]