Je me penche un peu en ce mois de décembre sur les titres pouvant faire partie de la pré-sélection pour le prix Gr'aisne de critique. Je me suis arrêtée sur certains romans dont celui-ci dont le thème me semblait convenir pour le débat argumenté ( même si avec le souffre bonheur et l'anorexie j'ai pu constater cette année que certains sujets mettaient mal à l'aise les élèves)

La première fois, on pardonne
d' Amhed Kalouaz  Doado Rouergue

Thèmes : violence conjugale

  Élodie est en vacances chez sa grand-mère. Enfin, pas vraiment en vacances. Sa sœur Marie est venue la chercher à la genere_miniaturesortie des cours en lui disant que sa mère était partie et qu'elle devait fuir elle aussi. Fuir l'homme dont les paroles blessaient autant que les coups. Fuir son père. Là-bas, dans la montagne, elle feuillette les albums photos de famille et cherche à comprendre comment les choses ont dégénéré. Si sous le vernis des photos, si derrière les sourires, le bonheur volait déjà en éclats...

Ce qui m'a plu particulièrement dans ce livre c'est le style de l'auteur, doux et délicat, qui sert bien le propos.  Peu de livres traitent des violences conjugales, encore moins sans pathos et avec une certaine poésie. J'aurais aimé que ce texte, un peu court  à mon goût , soit plus fouillé, qu'on entende d'autres voix que celle d'Élodie, celle de la grande sœur par exemple ou de la grand-mère. Je le trouve aussi parfois un peu redondant. Pour l'heure, je ne sais pas du tout si je vais le retenir, n'hésitez pas à me donner votre avis.

Merci aux éditions Rouergue pour cet envoi