Morpurgo ... the deception again... Et pourtant, je le sais. Mais bon, je retombe à chaque fois dans le panneau.

J'avais l'ambition la naiveté? de faire lire à mes loulous plus d'albums cet année. Ben oui, parce que les albums, ce n'est pas que pour les petits. Parmi ma sélection quelques bonnes surprises comme Rossignol, et d'autres que je chroniquerai plus tard, mais aussi : le Prince amoureux de Morpurgo chez Gallimard (Conseil de Lecture Jeune)  

39014De quoi ça parle? D'un prince très gentil qui épouse une princesse très belle et très joyeuse qui au bout de quelques années devient triste à mourir, et dépérit à vu d'oeil. Inconvénient des mariages princiers arrnagés. Le prince au lieu de se demander ce qui l'histoire court le pays à la recherche de ce qui pourrait redonner le sourire à sa belle parce que bien sûr c'est un prince charmant. Il arrive dans un campement de bateleurs qui lui donne les secrets du bonheur ( Fréderique Lopez sort de ce corps !). Puis décide de donner une grande fête pour Noël au château. Je vous épargne la suite.

  • Première déception quand j'ai reçu ma commande: la taille. Il est minuscule cet album... ce qui est un peu dommage.
  • Deuxième déception ... ben Morpurgo quoi... une histoire qui commence bien, comme un conte médiavl et baaaaaam y a marie et Joseph qui se pointe au mileiu de tout ça. uen scène de la nativité dans un chateau fort moyen ageux pour Noel. désolée, pour moi ça casse le mythe du Moyen age.

Un autre avis , positif celui-ci, celui de ricochet

thumbnailCAKG0YCTPour preuve que M.Morpurgo est gavant : Dernière campagne made in UK en date pour relancer la littérature  : offrir un roman de Morpurgo pour l'achat d'un Happy Meal en lieu et place du traditionnel jouet. ( source Le Guardian) Oui, je sais ça sonne comme une blague... la question maintenant c'est est-ce qu'on va mettre une étiquette " ne manger pas trop gras, trop salé, trop sucré sur chaque exemplaire de Kaspar, le chat du grand Hôtel, le roman en question?