GDC 2016 #3   Fake, fake, fake  de Zoé Beck

fake-fake-fake

 Une première de couverture au graphisme alléchant, une quatrième de couv qui me semblait coller à ce que je recherche pour GDC: Un ado mal dans sa peau crée un faux profil facebook pour séduire une fille de sa classe : blonde, sexy, populaire... autant dire inaccessible. Edvard invente donc le beau Jason, un américain en échange scolaire en Allemagne qui gagne le coeur de la belle en deux temps trois mouvements. Ce qui se révèle être un vrai souci pour Edvard. Il le fait donc mourir sur le champ d'une allergie mal diagnostiquée. Mais facebook se déchaîne redemande du Jason, s'emeut de son soir, veut que justice soit rendu pour cette erreur médicale. Même mort jason a toujours plus de popularité que son créateur. j'aimais beaucoup cette idée de faux profil car quel ado n'est pas tenté de faire un fake pour rendre sa vie sentimentale plus trépidante ou pour espionner en douce l'élu(e) de son coeur? Cela aurait été un bon point de départ pour un débat, une discussion.

   Le hic c'est que ce sujet n'est qu'une partie de l'intrigue, je dirais même une intrigue secondaire. Donc, le vrai noeud du problème c'est le voisin d'Edvard, un brillant professeur d'astrophysique qui vit reclus dans sa maison et qui est menacé d'expulsion. On est plus dans le combat social que sur les dangers du net. Ce petit roman, très plaisant au demeurant est plus un livre pour les 4èmes. C'est facile à lire, divertissant et humoristique. Bref Comment survivre quand on a des parents bobos végétariens et qu'on est allergique aux fruits et légumes crus, qu'on chausse du 49, aucun poil sur le torse et une voix de fausset. En aucun cas un sujet de débat. Alors pitié messieurs les éditeurs, arrêtez de faire des effets de marketing en surfant sur le thème des réseau sociaux car là tout de suite je me sens flouée.