Les mangues resteront vertes de Christophe Léon Talents hauts

ob_8b50ee_les-mangues-resteront-vertes

Oui... vous avez bien lu. J'ai eu de nouveaux un livre de C. Léon entre les mains, mais à mon corps défendant. Il fait partie de la présélection pour GDC 2018. Il atténue un peu ma Léontophobie (maladie dotn je rêverie de me débarrasser car j'aime beaucoup cet homme, ses idées et ses valeurs).

De quoi ça parle ? On sait peu que des enfants de la réunion ont été amené en France entre 1960 et 1983 et déclaré pupilles de la nation alors qu'ils avaient encore une famille. Déracinés, ils se sont retrouvés dans la Creuse ou d'autres départements ruraux, bien loin de leur univers familier. Autre langue, autres moeurs, autre climat. C'est ce qui est arrivé à Odélise, rebaptisée Odile pour faire plus " local",  qui est parachutée dans une famille de paysans de la Creuse. On suivra son parcours malheureux jusqu'à l'aube de sa majorité.

Comme toujours chez Léon, pas de porte de sortie joyeuse. On n'épargnera rien à Odélise, cette pauvre jeune fille déracinée et incomprise. Mais en même temps, c'est la triste réalité que nous décrit ici l'auteur et il faut bien que cela soit dit surtout dans le contexte polituqe actuel.